Présentation

Le bureau Biemar & Biemar travaille dans un esprit d’équipe, où la délégation des compétences prend tout son sens. Un environnement familial, une équipe d’une dizaine d’architectes talentueux, chacun amenant son propre potentiel. Un bureau à taille humaine qui permet une proximité avec ses clients et collaborateurs. La grande expérience acquise au long de ses 46 années offre une grande connaissance des différents secteurs, une réactivité hors pair pour développer vos projets quelles qu’en soient les dimensions en répondant toujours à vos attentes de manière irréprochable.

Le souci du bureau d’études et d’architectes Biemar & Biemar est sans nul doute de mener les missions qui lui sont confiées avec rigueur, professionnalisme, en engageant sa transparence pour une relation privilégiée de confiance.

Notre histoire

Le bureau Crémer et Biémar est né en 1975 en Belgique et en 1990 au Luxembourg. Pour l’ordre des architectes, il s’agit de la plus ancienne association en Wallonie.

Après 31 ans, Monsieur Crémer décide de passer le flambeau au fils de Monsieur Biémar, Pierre. En 2006, le bureau d’études Crémer et Biemar modifie son nom pour devenir le bureau Biemar & Biemar tout en gardant la même philosophie et la même équipe. Le bureau Biemar & Biemar est donc installé en Belgique, en France et au Luxembourg. Spécialisé dans les domaines des marchés publics et privés, il se distingue intensément dans le développement et la construction de bâtiments industriels.

Nos Valeurs

L’épanouissement personnel, l’équilibre professionnel sont plus que jamais mis en valeurs afin de privilégier au mieux les attentes de chacun, collaborateurs, clients et partenaires.

Nous joignons toutes les compétences pour que cette philosophie nous permette de répondre à chaque souhait de nos clients tant professionnels que particuliers.
Le bureau Biemar & Biemar, grâce à sa grande expérience, a la capacité de comprendre les problématiques des bâtiments. Nous proposons des solutions innovantes et adaptées aux demandes des clients et sommes sensibles à l’intégration de nos projets dans un environnement naturel et végétal.

– Conseils de haute qualité.
– Ouverts aux exigences du programme, du site et aux implications spécifiques du projet telle que l’origine des matériaux.
– Rester conscient du budget en cherchant des solutions viables financièrement.
– Présenter l’impact environnemental et les moyens d’optimiser la conservation de l’énergie.
– Penser au présent mais également anticiper les développements futurs.

C’est ensemble que le bureau Biemar & Biemar et son client mènent à bien chaque projet. Il est dans notre intérêt commun de développer le dialogue et l’architecte est le mieux placé pour organiser les échanges. Une véritable conception en équipe et une collaboration tout au long du déroulement des travaux permet de créer des relations fortes et pérennes.

– Des clients informés et un travail en toute transparence.
– Le développement de la confiance de l’équipe interne et externe.
– Une bonne communication avec nos partenaires extérieurs.
– Le maintien du contact après la fin du projet pour apprendre et s’améliorer.
– L’accompagnement à toutes les phases et la participation à tous les évènements du projet.

Nos Clients

Notre philosophie

Industriel

Le service au cas par cas par excellence, car chaque projet est intrinsèquement unique : aucun programme n’est stéréotypé et les contraintes sont spécifiques. Nous devons étudier tous les vecteurs avant de décrypter avec les futurs utilisateurs. La grande difficulté de ce secteur tient à ce qu’il exige un service hyper complet, de l’analyse de flux à l’équipement minuscule à intégrer parfaitement ; de plus, souvent l’entreprise ne peut pas subir de perte d’où les délais doivent être compactés. Complexe, mais passionnant !

Bureaux

Les bureaux d’aujourd’hui ne sont plus ceux d’hier. On n’y vient plus seulement pour travailler, mais aussi pour se retrouver, échanger, communiquer. De nouvelles fonctions que l’architecture doit se traduire, avec pour ordre flexibilité et évolution. Quitte, parfois, à bousculer les habitudes pour mieux anticiper les besoins futurs, gagner en efficacité et maximiser les possibilités de l’espace. Tout en s’imprégnant de la philosophie et de la spécificité  de chaque société. Car l’une n’est pas l’autre, depuis la plus petite structure qui mêle bureaux et espaces de production jusqu’à la grande entreprise, dont le siège social est la vitrine.

Le public

Un secteur qui exige un très large éventail de missions. De la programmation à l’équipement intérieur souvent technique, il se compose de nombreuses zones à destinations multiples ; écoles, hôpitaux, administrations… Des bâtiments traitants du vivant non pas conçus pour l’homme, mais pour les besoins de l’homme !

Stations épurations

La recherche d’une cohérence entre les dimensions paysagères, techniques et architecturales tout en assimilant une multitude de contraintes : servitudes d’urbanisme, hydrauliques et géotechniques, spécificités du process, de génie civil, de structure, de chantier, de sécurité, de maintenance et d’exploitation, d’optimisation financière. Ces projets se traduisent tant par l’organisation spatiale du bâtiment, que par l’expression des volumétries, dans le souci du processus du traitement des eaux et de leur retour en milieu naturel.

Rénovation urbaine

Remodeler, voire métamorphoser, est un évènement heureux alors que la démolition et la reconstruction sont horriblement douloureux : la table rase n’est pas toujours la meilleure idée urbaine, c’est une idée foncière… Le remodelage est un évènement urbain jubilatoire : jalon du bon récit de la ville, il construit une mémoire urbaine autour du thème : »vous auriez vu comme c’était mieux avant ». Chaque fois que c’est possible, le remodelage est à tenter. Il permet de penser la mutation du quartier, autorise qu’on puisse imaginer une évolution pouvant déboucher sur une banalisation de lieux décriés jusque-là.

Au moyen d’une sorte de sculpture de l’existant, des bâtiments sinistres se transforment en architecture et, du même coup, un morceau de ville figé devient un morceau de ville sédimentaire…

L’architecture et l’urbain sont inséparables et doivent être traités simultanément ; la violence formelle, géométrique et d’implantation des barres et des tours des grands ensembles l’exige. Il faut respecter la base architecturale autant que possible, peut-être résidentialiser les grands ensembles… il n’y a pas de règle ! Rien n’est trop fou pour que certains quartiers deviennent ou redeviennent attractifs. Plus ils attirent, au plus ils sont un appel à l’autre et au mieux ils se portent.

Logements

Inventif et évolutif, le logement est une notion vaste. Reflet de la société à un moment donné, il se conjugue aujourd’hui au pluriel : maisons unifamiliales, appartements, kots étudiants, coliving, hôtels, résidences services… Autant de formes et de fonctions qui s’emboitent et se répondent dans une rue, un quartier, une ville. Les défis de l’habitat d’aujourd’hui et de demain sont multiples : l’obligation de densifier ; invention de nouvelles mixités, en prônant notamment l’intergénérationnel ; accentuation de l’incontournable positionnement sur la durabilité globale et les économies d’énergie.